Petites nouvelles

-->

 

La fibromyalgie ne date pas d'hier: elle a été décrite pour la première fois en 1904, sous l'appellation de fibrosite, dit le Dr Masquelier, spécialiste en médecine physique et de réadaptation aux cliniques universitaires Saint-Luc, en Belgique.
250.000 belges touchés par la fibro, "difficile de croire que 2,5% de la population s'inventent la même maladie, commenta la rhumatologue Joëlle Margaux, responsable du centre de traitement de la fibromyalgie de l'hôpital Erasme, à Bruxelles.
Heureusement, souligne Joëlle Margaux, les progrès des techniques d'imagerie fonctionnelle du cerveau - résonance magnétique nucléaire et PETScan - ont permis de comparer les patients fibromyalgiques aux personnes en bonne santé.
Quand on soumet une personne en bonne santé à un stimulus douloureux, des zones s'allument dans son cerveau. Ces mêmes zones s'allument dans le cerveau d'un fibromyalgique lorsqu'on lui applique un stimulus non douloureux pour une personne en bonne santé: une pression légère, mais aussi le chaud et le froid, la lumière et le bruit.
Même si la fibromyalgie, reconnue comme maladie invalidante par l'OMS dès 1992, reste en grande partie mystérieuse, ceux et celles qui en sont atteints ne sont donc ni des paresseux, ni des affabulateurs:
c'est leur système de régulation de la douleur qui dysfonctionne.
A noter: la fibromyalgie a une préférence marquée pour les femmes performantes et perfectionnistes, speedées et sourdes aux protestations de leur organisme.
Le facteur déclenchant est toujours la suite d'un traumatisme: accident, surmenage, deuil, divorce, viols, etc...
Les patients fibromyalgiques ont besoin d'une approche tenant compte de toutes les dimensions de leurs problèmes, dit le Docteur Masquelier, le modèle biomédical "je repère une lésion et je la soigne" est impuissant, ajoute t-il.
Bonne nouvelle: lors du colloque sur la fibromyalgie de la sante en Belgique, Laurette Onkelinx, ministre de la santé, a annoncé la création prochaine dans les hôpitaux de 35 équipes multidisciplinaires spécialisées dans le contrôle de la douleur chronique.

Lu dans Femmes d'aujourd'hui