La vie commence aujourd'hui

-->

 

La vie commence aujourd'hui



"Souviens-toi du passé...". Cela se chante, mais en prose parlée, c'est bien le plus néfaste des conseils.
Il peut être agréable de se pencher sur le passé lorsqu'il nous présente des images tendres ou plaisantes:
ces chauds souvenirs nous aident à mieux vivre, à mieux aimer.
Mais lorsqu'ils sont mêles à beaucoup de regrets, et à plus forte raison lorsqu'ils ne sont que des regrets, les souvenirs du passé sont le plus pesant des fardeaux.
Un être bien équilibré ne s'attarde pas à contempler son passé: il obéit ainsi à une force naturelle.
Vous avez pris conscience, dernièrement, de l'incessant renouvellement des celules qui nous composent: une cellule vivante remplace une cellule morte. Lorsque cette puissance d'élimination et de remplacement diminue, c'est le vieillissement, la déchéance, et bientôt la cessation de la vie: le corps meurt lorsqu'il n'a plus la force de rejeter le passé.
Il en est de même des institutions, des nations, des arts, des sciences.
Le passé n'a qu'un nom valable: expérience. L'une des pratiques essentielles dans l'art de vivre utilement pour soi-même et pour les autres - en passant, commencez à vous éveiller à l'idée que vous n'êtes pas seul au monde, et que votre bonheur est fonction
du bonheur général - consiste à ne jamais recommencer la sottise ou le mal qu'on a pu commettre par ignorance ou égarement.
Ce sont là des actes morts, dont il sied d'annuler les effets par la décision bien vivante d'agir à l'avenir en toute droiture et pour le mieux.

Que ceux qui sont sans péché vous jettent la première pierre en représailles de vos erreurs passées.

Marcelle AUCLAIR
Le livre du bonheur