Le littoral belge page 1

Pour la suite des pages descendre en bas de cette page

 

Les photos reprises dans cette rubrique ont été faites lors de séjour à la mer du nord. Vous y trouverez également des clichés pris un peu à l'intérieur des terres

 

Attention au piquet Monsieur

 

Le brise lames

 

Balade équestre

 

Par beau temps et ciel nuageux

 

 de belles dunes

 

 

 

 

 

Se dégourdir un peu

 

La plage de Koksijde

 

 

 

Dans l'attente des touristes

 

Les bras au ciel. Prise de vue au travers d'une des sculptures qui se trouvaient sur la plage

 

Prise de vue le soir de la plage de Koksijde. les petites lumières que l'on voit dans le fond sont celles du port de Dunkerque se trouvant en France.

 

Seul dans la nuit

 

 

 

 

 

 

Y a quelqu'un ??

 

Couchers de soleil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contre jour sur une statue de la plage de Koksijde

 

Garder son territoire

 

En famille


Hélitreuille d'un membre de l'équipage malade ou blessé à bord du bateau

 

Surveillance de la côte Belge 

 

Goëland

 

Koksijde, vue nocturne de la Zeelaaan en direction de la mer et la photo a été prise de derrière l'arche d'entrée de la ville

 

La même Zeelaan vue dans l'autre sens

 

Entre Koksijde et De Panne il y a un endoit appelé Ster der Zee. Il y a là un brise-lames et en 2010 et 2009 ou pouvait y voir des phoques venus de la baie de somme.Ils avaient élu domicile en cet endroit pour des raisons que j'ignore. Ils sortaient de l'eau pour s'installer sur le brise-lames peu après le début de la marée descendante. Un "périmètre" de sécurité avait été dressé afin qu'ils ne puissent trop être approchés. Ils ne sont pas agressifs mais si ils se sentent ennuyés la possibilité de morsure est présente et dans le cas elle peut antraîner de graves infections.

 

 

 

Nieuwpoort côté digue

 

Phare de la sortie du port de Nieuwpoort

 

L'autre phare

 

Ten Bogaerde: hier une ferme d’abbaye cistercienne, aujourd’hui un restaurant gastronomique.

 
Ten Bogaerde, ferme de l'AbbayeLa mer se retire lentement pendant la phase de régression carolingienne (VIIIe siècle). Les prés salés qui se forment d'abord sur les terres émergentes permettent l'élevage de moutons. Au fur et à mesure du retrait de la mer des herbages apparaissent, servant de pâture au bétail. L'élevage et plus tard l'exploitation agricole est encouragée et dirigée par les Cisterciens de Gand. Les exploitants se groupent et sont à l'origine des premières communautés villageoises. C'est de cette époque que datent les premières tentatives d'assèchement des terres au moyen de fossés et de petites digues.Mais le sort s'abat à nouveau sur la plaine flamande: lors de la transgression Dunkerque III aux alentours de l'an mil la mer s'engouffre dans l'estuaire de l'Yser et une grande partie des basses terres est derechef inondée.Afin d'éviter pareille catastrophe à l'avenir, des digues continues sont élevées aux XIe et XIIe siècles de part et d'autre de l'estuaire de l'Yser par raccordement et renforcement de petits ouvrages existant déjà, ce qui explique leurs parcours sinueux. Un exemple en est la « Oude Zeedijk » (ancienne digue de mer), perpendiculaire à la côte, qui protège Furnes et son arrière-pays des débordements de l'Yser.Les Cisterciens construisent à Coxyde l'Abbaye de Ter Duinen, ainsi que quelques fermes, dont la plus importante sera Ten Bogaerde avec sa grange monumentale (à gauche sur les photos). À Furnes, les moines de Prémontré fondent l'abbaye Saint-Nicolas là où se trouvait le château fort des Normands.Les terres gagnées sur la mer sont appelées « polders » (terres d'alluvion). Celles situées dans l'arrière-pays de La Panne et de Bray-Dunes, les Moëres, se trouvent à 2,5 mètres sous le niveau des basses mers. Elles sont donc particulièrement exposées aux inondations. L'anversois Wenceslas Cobergher les assèchera complètement en 1626 au moyen de digues, de canaux et de moulins à vent équipés de vis sans fin. En 1640, elles seront inondées volontairement pour assurer la défense de Dunkerque. Ce n'est qu'en 1758 que le comte d'Hérouville entreprendra un nouvel assèchement, tant du côté français que du côté autrichien. Quelques inondations plus tard, en 1787, le Hollandais Vandermey achèvera l'ouvrage.

 

 

Nieuwpoort trio d'anciens

 

Sluis (Pays-Bas) la file d'attente

 

Nieuwpoort, monument érigé à la mémoire du Roi soldat - le Roi Albert 1er

 

Armoiries de la ville de Sluys (Pays-Bas)

 

"Echoué"

 

Balade sur un canal

 

Bateau malade

 

Accueil à la l'entrée d'une taverne à Sluis (Pays-Bas)

 

Culture de bouteilles (vides)....

 

Brugge, vue sur le beffroi

 

Un canal à proximité de Nieuwpoort

 

Au clair de la lune...

 

Canal reliant Nieuwpoort à Dunkerke (France)

 

Comme autrefois

 

Chenal d'entrée du port de Nieuwpoort

 

Sommet de la maison communale de Sluis (Pays-bas)

 

Les baigneuses  - fontaine 'T-Zand à BRUGGE

 

Une autre vue de cette fontaine sur les cyclistes

 

Un arrêt du "kustram" (tram de la côte) à Niewpoort


Bouton_Retour.gif

 

 

 

 

 

 

Sous-pages :