La femme seule

 

elle.jpg

La femme seule

Dans son cabas vieilli, elle a mis son présent,
Passé et avenir, errant dans cette ville
Où tous les gens courent, pressés par le futile.
Elle ignore encor où sera son logement,

Un banc l'accueillera pour un temps de repos.
Elle a fuit loin de sa maison, de sa famille,
Qui la traitait très mal comme une pauvre fille.
Plus rien ne leur plaisait quand elle tenait propos.

A la mort de son fils, la raison elle perdit,
Sa vie bascula, elle devint si folle
Que tous lui dire qu'elle perdait la boussole,
Et que désormais tout lui serait interdit.

Dans son cabas vieilli, elle a mis son présent
Qui n'a plus que le goût et l'odeur de benzine,
L'hirondelle du parc est maintenant voisine,
Elle lui donne du pain toujours omniprésent.

Maribel, le 14 octobre 2013

 

 

retour.jpg