Je suis allée chez IKEA

 

Je suis allée chez Ikéa

Ma fille me dit "Maman, pour ton emménagement, on va aller chez Ikéa, on y trouve de tout, c'est super "
En bonne mère, j'écoute ma fille et nous voilà chez Ikéa. Pas de problème pour se garer, il y a des centaines d'emplacements.
Nous sommes parties tôt, j'ai pu me placer assez proche du magasin, heureusement ! Lorsque nous sommes sorties, il y avait des milliers de voitures  !
"Tu verras, c'est bien arrangé, ils ont représentés des pièces comme dans une maison".
Elle ne m'a pas dit que chez Ikéa...c'est très grand !
Nous commençons donc la visite, par hasard du côté des cuisines, mais une cuisine je n'en ai pas besoin, il y en a une dans le duplex.
Ce n'est pas grave, il nous manque toujours quelque chose, n'est-ce pas ?
Ils ont tout prévu chez Ikéa, même des caddies... immenses, ça donne envie de le remplir, pas vrai ?
Donc, nous trouvons justement la vaisselle, qui ne nous manque pas, mais dont la couleur va à merveille avec les couleurs de la cuisine.
"Ce sera vraiment joli, cette vaisselle verte claire". OK, dans le caddie. Viennent ensuite les ustensilles auxquels vous ne pensez jamais mais qui en fait manquent dans vos tiroirs ! OK dans le caddie.
Ah, il ne faut pas oublier que nous sommes venues pour des luminaires, des tringles pour les tentures et tutti quanti.
Le caddie ne se conduit pas comme une voiture, c'est ma fille qui prend le volant, d'habitude en voiture : c'est moi. Le caddie se remplit...
Une petite faim nous tenaille "viens, Maman, il y a un resto sympa, on y trouve de tout". D'accord, ma fille, allons casser la croûte, si je peux dire. Parce qu'avec une salade, il est difficile de casser la croûte, quelques frites pour accompagner, le café est gratuit.
Une petite visite chez Madame Yvette avant de continuer, tout va bien, nous avons repris des forces.
Le parcours continue dans le magasin. Ah oui, je ne vous ai pas dit : il faut suivre un parcours bien précis sinon vous êtes perdus chez Ikéa.
J'en fais l'expérience lorsque nous sommes dans le rayon des tringles pour rideaux ! Un besoin urgent m'oblige à chercher Madame Yvette, la salade passe trop vite. Je suis perdue dans les casseroles, la vaisselle, les édredons, je suis obligée de demander le parcours à une vendeuse plus ou moins aimable puisqu'elle me répond : allez voir sur l'écran de l'odinateur qui se trouve là-bas, vous aurez le parcours à suivre !
C'est où là-bas, moi ça urge ? Ouf, voila l'écran, oui, je suis bien ici dans les édredons, les toilettes se trouvent à l'autre bout.
Je refais un demi-parcours et GLOIRE je trouve la sortie vers les toilettes. Merci mon Dieu.
Maintenant, il me faut retrouver le rayon des tringles de rideaux : je suis passée par ici et puis par là, j'ai l'impression de jouer au renard qui passe.
Je retrouve ma fille. Nous choisissons donc nos tringles, les attaches et les crochets.
Direction meubles de salle de bain, facile il y en a un qui nous convient. Je vous dirais après comment nous avons pu l'obtenir. Maintenant direction chambre à coucher. Il me faut un lit avec des armoires au-dessus, avec lampes intégrées, et un matelas bien sûr.
Nous essayons les matelas, ok j'ai trouvé. Mon calepin em main, je note toutes les références car on n'achète pas dans le rayon, c'est seulement pour donner envie.
Ah oui, il faut deux lampes pour la salle de bain. Parfait celles-là sont très bien, et là je peux les mettre dans le caddie, ouf.
Le cadiie est plein, il faut se renseigner pour la livraison, ma voiture n'est pas une camionnette. Là, le monsieur, très gentil me signale qu'il y a des camionnettes pour se faire livrer, mais parfois, il faut attendre et attendre jusqu'à ce qu'il y en aie une de libre. Le gentil monsieur nous le déconseille, choisissez plutôt l'option livrable à un tel prix jusqu'à autant de kms. Merci Monsieur, c'est très gentil. Ah oui, au fait, Monsieur, où peut-on trouver tout ce que nous voulons acheter ?
Madame, allez voir sur l'écran, vous tapez le nom de ce que vous voulez acheter et on vous donne le numéro de l'allée et le numéro de l'emplacement.
Les heures tournent, mais courageusement nous allons vers l'écran, et je note les numéros.
Je fais mon petit calcul des grosses pièces à acheter et nous voilà au rez de chaussée dans les...immenses allées dans lesquelles on trouve tout ce qu'on cherche.
Mais voila, on ne trouve pas, moi j'ai ma dose de ce magasin, je dirais même une overdose, il est presque 18h, nous sommes chez Ikéa depuis 10 h du matin,
ma journée de travail est terminée ! Ras le bol ! On ne trouve rien, les messieurs pas aimables sont occupés, tant pis, je pars sans lit, sans matelas, sns armoires au-dessus de mon lit,
nous prenons juste ce que nous avons dans le caddie ! Voila !
Ne reste plus qu'à passer à une caisse. Elles ont toutes de longues files avec des caddies encore plus pleins que les nôtres !
Nous en trouvons une où la file est un peu moins longue, ça avance bien jusqu'au client devant nous. Il a acheté tout le magasin, enfin ce que nous n'avons pas pris.
C'est là que nous nous apercevons que nous sommes venues...sans sac pour mettre les courses et chez Ikéa on ne donne pas de sachet en plastique : ils sont pour l'écologie !
Nous achetons donc un énorme sac jaune avec des poignées pour géant, tout le quartier saura que nous avons fait des emplettes chez Ikéa.
C'est dans mon nouveau duplex que je m'apercevrais que les luminaires ne conviennent pas et que nous n'avons pas les roulettes pour les tentures.
Vive Ikéa où c'est pas cher quand on n'achète pas toutes les pièces qui conviennent mais qui sont vendues séparément !

Maribel, le 27 juin 2013


retour.jpg