LE GPS, humour

 

 

 

La Grande Prétentieuse Souriante

 

Je ne sais pas ce qui m'a pris, j'ai offert à mon chéri la nouvelle technologie à la mode: un GPS.
Il en parlait avec un tel accent d'envie dans la voix que je me suis dite: je vais lui faire le plus beau cadeau de sa vie.
De la sienne OUI mais pas de la mienne!
Depuis que nous avons ce monstre dans la voiture, je n'ai plus le droit à la parole, je n'entends plus que chut...et "restez sur votre droite!"
Alors, là, sur l'autoroute à deux bandes, je rugis: "mais pourrais-tu rouler un peu plus vite qu'à 60 sur l'autoroute? Tu peux dépasser quand même".
Non, mon mari écoute la voix suave de cette blonde, oui je suis certaine qu'elle est blonde, toutes les deux minutes elle dit "vous dépassez la vitesse autorisée", alors que mon chéri n'a jamais roulé aussi doucement de sa vie. Je suis sûre qu'il est envoûté, c'est d'ailleurs pour cela que je ne le laisse plus seul dans la voiture.


Chez nous, c'est chez nous et depuis longtemps, nous connaissons bien notre adresse, et bien maintenant il faut que la blonde nous accompagne partout.
Nous avions l'habitude de remonter par le dessous de la rue car c'était plus facile de rentrer la voiture dans le garage. Eh bien, non maintenant lorsque nous arrivons au carrefour, cette pétasse lui dit: prenez à gauche, alors qu'on a toujours pris à droite, et il obéit! Il ne m'a jamais obéit comme cela. Il me vient des envies de meurtres.
Ah, je vais lui faire boire du venin à cette blonde oxygénée.
Mon mari m'a expliqué qu'en fait nous étions repéré de là au-dessus et que la blondasse était là pour nous indiquer le chemin.
Dites-moi, comment une blondasse peut-elle savoir où moi je me trouve à telle heure et à cet endroit? Même moi, je ne le sais pas puisqu'elle nous a fait prendre un chemin que nous ne connaissons pas.


Une chose est certaine, heureusement que j'ai choisi une qui parle le français! Imaginez si j'avais choisi la russe: niet, xvdkzch bostranovitch!
Mon mari m'aurait tout le temps demander "qu'est-ce qu'elle dit?" et moi le russe c'est comme le chinois, je ne comprends pas! J'ai essayé, oui bien sur, j'ai même acheté un petit dictionnaire français-russe au cas ou la blondasse aurait parlé russe. Je n'en peux rien, cette langue n'entre pas chez moi, c'est pareil avec la langue de boeuf!
Où ça se corse, je vous le raconte parce que ça vaut le coup. Mon mari rend visite à sa petite Maman toutes les semaines (nous n'habitons pas à côté, je n'ai pas voulu, vous savez pourquoi).
Il connait le chemin depuis plus de soixante ans, non? Et bien, il a mis la blondasse dans la voiture question de voir le chemin qu'elle allait lui donner. A droite, première à gauche, restez sur votre droite, au carrefour prenez la deuxième à droite, à droite, tenez votre droite. Je vous dis qu'il est envôuté! Il est revenu gai luron, tout content de sa promenade,
"il avait fait 1km et demi en moins que d'habitude et la pétasse lui avait fait découvrir des petits chemins charmants et inconnus"!  Vaut mieux entendre cela que d'être sourd.


Pendant des années, j'ai fait le con voyeur (c'est le cas de le dire) avec ma carte Michelin et mon petit papier avec le nom des grandes villes et je lui disais "tu prends la prochaine à droite, non, trop tard, je t'avais dit la prochaine à droite". Donc, j'avais été le GPS avant l'heure, mais non reconnu par le chéri en question, il suffit que la blondasse arrive pour qu'il suive à la lettre ce qu'elle lui dit, et avec elle, il ne fait pas l'idiot, il ne se trompe pas!
Par contre, je rends à La blondasse ce qui est à César.  Pour un long voyage qui vous fait prendre le périphérique de Paris, là c'est le pied, vous traversez les doigts dans le nez.
C'est tellement chouette, que j'ai laissé parler la pétasse et j'ai piqué un petit roupillon, question de ne pas les gêner.
Mais là où j'ai failli lancer la pétasse par la fenêtre c'est quand il m'a dit"tu vois, chérie, sans elle on serait toujours à Poitiers!"


Pauvre Michelin, pauvre guide des routards, pauvre bison fûté, la blondasse a prit votre place! Sans vous, plus d'arrêt...pipi, il faut écouter la Grande Prétentieuse Souriante.
Finis les petits repas en tête à tête pour couper la monotonie de l'autoroute en sortant des sentiers battus: la blondasse ne l'a pas dit!


Un bon conseil: si vous voulez avoir votre mot à dire dans la voiture,

n'offrez pas Grande Prétentieuse Souriante à votre petit mari.