Sens, sans, cent?

 

 

C'est bizarre, il y a des jours ou je tourne à contre-sens,
je ne le sens pas venir et c'est sans raison.
Lorsque je vais dans un sens, je ne vais pas dans l'autre,
et quand je vais dans l'autre, je ne vais pas à contre-sens.
Il y a cent manières de ressentir les choses,
mais je les sens toujours à l'avance.
Sans savoir s'il n'y a pas plus de cent manières !
Certe, lorsqu'on a le sens de l'orientation
on ne tourne pas dans tous les sens,
mais faut-il encore savoir dans quel sens il faut aller.
Dès le matin, je sens si je vais dans le bon sens,
sans doute parce que je sens les choses.
Si je vais dans le bon sens, je sens de suite
si ma journée sera bonne, j'aurai cent choses à faire.
Mais si je sens que je me lève du mauvais pied,
cent soucis vont venir perturber mes sens.
C'est cent fois mieux quand je me lève du bon pied,
car alors je ne tourne pas dans tous les sens,
sans savoir ce que je dois faire.
Le pire dans toute cette histoire c'est que nous avons cinq sens,
comment voulez-vous que je sache quel sens prendre ?
Si je prends le sens vue, je n'entends rien,
par contre si je prends le sens ouïe, je ne vois rien.
Le sens odorat je l'aime bien parce qu'avec lui je sens tout.
J'aime sentir la rosée du matin, cela sent le frais
et cela me donne le sens du devoir à accomplir.
Sans cela que voulez-vous que je sente si je vais dans le bon sens?

Maribel

octobre 2010


 

retour.jpg