Donner la vie

 




Donner la vie

Vingt jours de retard ! Je le sais et le sens en moi,
Ce doux frémissement que j'attends depuis longtemps.
A peine la grosseur d'une mouche, c'est l'émoi ;
La vie a pris forme dans mon corps après ce temps.

Je le berce et, chante à ce bébé en gestation
Une douce mélodie que chantait Maman.
Doucement, il commence une douce rotation,
Joue des pieds sur mon ventre rond d'artisan.

Neuf mois d'amour pur pour toute une vie à construire.
L'aimerais-je assez pour l'aider à bien grandir ?
Lui apprendre de la vie les joies et peines.

Le bercer contre moi abolit toutes les peurs,
Ce joli bébé m'apporte les plus grands bonheurs,
Oui, mon sang coulera pour toujours dans ses veines.

© Maribel, le 16 juillet 2012
 
 

 

retour.jpg