Discussion chez les fleurs

 

fleurs-jardin.jpg

Discussion chez les fleurs

La rose trémière du haut de sa grandeur s'en prend à la rose rouge sur laquelle glisse une larme de rosée "et toi la petite qui te prend pour la reine du jardin tu n'as pas remarqué que je suis la plus grande fleur du jardin?"
"Tais-toi, répond la rose rouge, j'ai mal, j'ai trop d'épines".
La marguerite met son grain de sel "et moi donc, il ne me reste plus que mon coeur à force d'être effeuillée par les amoureux"!
La pivoine rougit de plus belle mais n'arrive à émettre aucun son.
La violette se cache entre les clochettes qui tintinnabulent de plus en plus fort.
Alors, la pensée élève un peu la voix "dis-donc le muguet, pourrais-tu faire un peu moins de bruit, je pense".
L'hortensia qui n'est jamais seul, puisqu'il aime être en compagnie de ses frères, dit en claquant des dents "je crois que j'ai pris un coup de froid, voyez ma robe comme elle se fane". "Ce n'est pas grave, dit le lys dans sa bonté infinie, l'été va bientôt arriver et tu étoufferas toutes les mauvaises herbes".
Le chrysanthème d'une voix moribonde fit une remarque qui toucha toutes les fleurs.
"Si vous saviez comme je suis triste, on ne me coupe qu'une fois l'année".
La violette sort de sa timidité et lui dit "mais au moins, tu fleuris les cimetières, ce n'est pas rien."
L'ancolie sort enfin de sa mélancolie et approuve la violette "moi aussi je voudrais fleurir les cimetières, mais personne ne me cueille."
Une petite colchique perdue dans les herbes hautes parle pour la première fois "que dois-je dire moi qui suis toujours dans les prés et les bois, je me demande ce que je fais ici près de vous."
"Mais tu es très jolie, dit le gros géranium rouge, je crois que je suis amoureux de toi."
La colchique rosit d'émoi et la pivoine rougit jusqu'aux oreilles devant cet aveu.
Les immortelles caquètent comme des poules "nous sommes les plus fidèles de ce jardin, vous n'êtes que de passage".
Les lavandes sortent de leur silence habituel, "nous ne fleurissons peut-être pas toute l'année mais c'est nous qui parfumons tout le jardin, et nous servons dans les armoires à linge".
"Arrêtez donc de jacasser les filles, dit le lilas, c'est moi le plus grand que l'on aperçoit de partout".
Un long silence se fait parmi les fleurs, un gros bourdon vient d'arriver et toutes les fleurs lèvent leur nez.
Le bourdon fait son choix, il vient se poser sur la chicorée "tu n'es pas la plus belle, mais tu es la meilleure".
C'est alors que la pluie se mit à déverser ses larmes sur tout le jardin et toutes les fleurs se mirent à rire d'une seule voix.

Maribel, le 2 mai 2012

 

retour.jpg