Masques de l'égo

 

 

Masques et déguisements de l'ego 

Lorsque nous nous incarnons, nous héritons de toute l'histoire familiale du côté paternel et maternel, mais aussi de notre propre héritage karmique.
Cette héritage est constitué de mémoires qui sont inscrites dans notre ADN.
En fonction de ces mémoires, nous héritons d'un physique particulier, de capacités physiologiques et pratiques, de talents divers mais également de nombreuses peurs, croyances et blessures d'âme.

Dès notre nouvelle 'création' physique, notre être se façonne dans le ventre maternel et développe notre physique particulier et le nouvel ego qui vient pour manifester notre personnalité.

Le bébé est une jeune pousse de personne entière qui, tel le gland pour un chêne, contient toutes les données de la partie adulte.
Un chêne vert donne un gland de chêne vert et un chêne rouge donne un gland de chêne rouge, chez les humains c'est pareil, l'héritage familial donne une particularité spécifique.

L'influence de la composition de la terre qui reçoit le gland, le fait qu'il soit bien hydraté dès sa jeune pousse, la lumière qu'il reçoit et la place qu'il a pour se développer, jouent un rôle déterminant sur sa croissance. Mais un chêne vert, ne deviendra pourtant jamais un rouge, et vice versa car il en possède les gênes.

Il en est de même pour un enfant.
Le cadre de gestation, de naissance, l'alimentation et l'amour qu'il reçoit sont tout aussi déterminants sur sa croissance.

En tant qu'adultes, nous avons tous été enfants et bénéficié de conditions particulières d'éducation.
C'est là, que notre ego s'est adapté pour nous révéler à la lumière et à l'amour de la vie ou pour nous protéger de l'ombre et de la destruction.


Quel côté choisissons-nous d'exprimer ?
Et si l'harmonie était possible ?

Nous avons enfilé des costumes de protection ou mis des masques pour ne pas que l'on nous reconnaisse tels que nous sommes en réalité.
Or, en ce temps d'ascension, nous devons pouvoir suivre le flux énergétique et nous libérer de tous les fardeaux karmiques et familiaux.
Chaque mémoire toxique nous 'plombe' et rabaisse notre taux vibratoire.
Chaque blessure d'âme créé une souffrance qui nous empêche de nous élever librement et harmoniquement.

Par exemple, un timide qui a enfilé son costume de fermeté et de dureté pour faire croire aux autres qu'il est fort, a en réalité très peur 'en dedans', mais n'ose l'avouer.
Ceux qui participent 'au carnaval de l'âme' voient ce costume et peuvent avoir peur de lui et le craindre, mais ceux qui sont dans leur coeur et leur authenticité, voient seulement le bel être qu'il est, assorti de la souffrance qui est à l'intérieur.
En lui expliquant et lui donnant confiance, il peut se libérer de cette souffrance et de tout le poids qui l'accompagne.

Une autre personne qui a été brimée enfant, dans son pouvoir de manifestation et obligée de faire ce qu'elle ne voulait pas , peut enfiler son costume de 'Zorro' et devenir son propre justicier. Elle va passer son temps à faire ce qu'elle décide et s'arranger pour que les autres le fasse également. Elle va rendre la loi elle-même ou l'adapter pour l'arranger. Ce sont souvent des personnes intransigeantes, dures et difficiles dans leur quotidien qui aiment leur liberté et leur dépendance.
Un coeur ouvert, peut l'aider à voir ce comportement et à lui permettre d'ôter son masque de vigilance et reprendre sa liberté simplement, tout en acceptant celle des autres.

A l'opposé, une personne qui croit manquer d'amour, même si elle en reçoit, va enfiler le costume du 'Roi Soleil' afin d'attirer une cour autour d'elle afin de pouvoir 'pomper' leur énergie. Quitte à se rendre malade pour qu'on la serve, tout est bon pour qu'on s'occupe d'elle.
En découvrant son costume, et en s'ouvrant à la source d'amour, cette personne peut récupérer son autonomie et se rassasier facilement.

J'ai ainsi décrypté 16 costumes courants que j'explique dans mon livre 'le Carnaval des âmes' et nouveau stage 'Mettre FIN au carnaval des âmes' et dans lequel je donne des aides physiques et spirituelles pour s'en libérer.
Il me semble en effet important de pouvoir aider à libérer ces blessures d'âmes et à faire tomber les masques inutiles à l'ascension.

Tout le monde est costumé !
Peu de personnes s'en rendent compte.
Certains s'en rendent compte mais ne veulent pas changer ou ne savent pas comment faire.
D'autres voient les costumes des autres, mais pas les leurs... surtout les 'Batman'...

Tout comme le clown "Auguste' qui amplifie son déguisement, son maquillage, sa façon de rire ou de se faire ridiculiser, nous avons tous des comportements spécifiques associés à nos masques.
Nos gestes, notre façon de parler, de rire ou même de nous alimenter sont représentatifs.

L'un va sélectionner soigneusement ce qu'il mange tandis qu'un autre va tout avaler sans même réfléchir s'il aime ou pas, du moment qu'il y ai beaucoup à manger. L'un va se culpabiliser à chaque repas et grossir même s'il mange très peu, alors qu'un autre va manger beaucoup et rester très maigre...
De la même manière, l'un s'exprime abondamment en ramenant tout à lui, tandis qu'un autre est réservé et secret.

Dans les relations sexuelles aussi, les humains n'ôtent pas forcément leur costumes invisibles et pourtant si présents !
Telle personne va prendre plaisir facilement, tandis qu'une autre va être gênée de se montrer nue à son partenaire parce qu'elle n'aime pas son corps, ou se refuser au plaisir par punition mentale...

Nous sommes vraiment compliqués !
Et l'être du nouveau monde doit être simple.
Nous devons redevenir comme des petits enfants pour hériter et entrer dans le Royaume divin !

Je souhaite à tous de libérer vos masques et de vivre le plus authentiquement possible.
Joéliah
amourdelumiere.fr



bouton-accueil.jpg