Qu'est-ce que la Spiritualité?

-->

 

 

Tout homme est, parfois sans le savoir lui-même, à la recherche de spiritualité. Donner un sens à sa vie, en rechercher l'utilité, répondre à des interrogations fondamentales a toujours été une démarche spécifiquement humaine qui n'est rien d'autre qu'un mouvement de spiritualité. L'humanisme peut aider à développer une spiritualité, à trouver les principes et idéaux éthiques qui procureront une vie de qualité, en s'appuyant sur des valeurs spirituelles.

En occident, les diverses religions se sont proposées comme seul lieu de la vie de l'esprit, de tout ce qui donne un sens à l'existence. En réaction, les athées et les libres penseurs ont rejeté la notion même de spiritualité ne voulant plus lier leur existence à une divinité.

La spiritualité consiste en une démarche psycho-intellectuelle qui exprime le besoin de l'homme de se situer par rapport au Tout existentiel, de tenter de définir comment il se "relie" à ce Tout. L'homme pose ainsi le problème central du sens de sa vie et de la vie. Celui qui prend vraiment conscience de cette question et s'efforce d'y élaborer sa réponse (en recourant ou non à des systèmes existants), accède à la spiritualité. Il accomplit une démarche spirituelle quelle que soit la nature de ses conclusions.

L'humaniste et le laïque voudront pouvoir poser eux-mêmes des jugements de valeurs sans s'en décharger sur une autorité morale quelconque. Ce chemin est sans doute plus difficile, mais combien plus exaltant, combien plus enrichissant. Sur ce chemin-ci, on rencontre des hommes et des femmes qui veulent se prendre eux-mêmes pleinement en charge.

"Si on veut bien accepter que la spiritualité, c’est donner du sens, s’interroger sur ce qui peut dépasser notre petite personne hic et nunc et pas forcément rechercher un sens préexistant, « révélé », légué ou imposé par une divinité, ses clercs, la tradition ou un maître quelconque ; si on veut bien accepter que la spiritualité c’est autre chose que la recherche d’un prétendu « esprit » extérieur au sujet pensant et agissant, mais la construction d’une éthique fondée sur une morale émancipée du surnaturel et du divin, alors, assurément, la laïcité est une spiritualité. Personnellement le mot ne me dérange pas, pas plus que le concept de « transcendance horizontale » cher à Luc Ferry."
Philippe Grollet
extrait de Laïcité : utopie et nécessité
Bruxelles : Éditions Labor/Espace de Libertés, 2005
(Liberté, j'écris ton nom) - p. 58